Interview de Joël Ronchera, coordinateur de site – chef gérant

Selon l’AFSSA (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments), se sont prêts de 6 millions d’élèves, de la maternelle au lycée qui déjeune à la cantine. 

Nous avons voulu savoir comment les repas étaient préparés dans ces cantines, et la façon dont les équipes de cuisine sont elles même sensibles et sensibilisées à l’éducation nutritionnelle et aux problématiques liées à l’alimentation.

Dans les restaurants scolaires, il est également important de pouvoir proposer des menus variés et équilibrés, tout en participant, auprès des enfants et adolescents à la découverte des goûts sans les priver de cette notion de plaisir de manger. 

Joël Ronchera, chef gérant cuisinier chez Mille et un repas, nous apporte un regard sur la conception des repas et sur les missions des équipes de cuisines auprès des élèves.

Manger c’est …

Lors de notre sondage, nous avons voulu savoir comment le fait de manger était perçu dans la population. Nous avons demandé aux répondant de sélectionner les 3 éléments qui selon eux définissait le mieux l’action de manger.  Quel que soit l’âge, les trois éléments principaux sont : un besoin, un plaisir et un acte contribuant à la bonne santé.

Manger fait partie des besoins primaires selon la pyramide de Maslow, il s’agit donc d’un besoin, avant tout. L’interview de Grégory Perret cette semaine, témoignait d’ailleurs de ceci également. 

Une fois que le besoin est comblé, on peut accéder à la notion de plaisir! On constate qu’en avançant dans l’âge, cette notion devient de plus en plus importante. On constate également que les campagnes de prévention liées à l’alimentation ont permis de faire prendre conscience de l’importance de la nourriture pour être en bonne santé. 

Les établissements médico-sociaux peuvent être confrontés à cette problématique de devoir permettre une alimentation variée, équilibrée et permettant de couvrir les besoins nutritionnels des résidents, tout en garantissant de faire du repas un moment de plaisir. Pour lutter efficacement contre la dénutrition, il est primordial que le convive ait plaisir à manger. 

Laisser un commentaire