Le Programme Nationale Nutrition Santé fait part de l’importance de l’éducation nutritionnelle dès le plus jeune âge et en fait même un axe prioritaire de prévention. Les enfants et adolescents peuvent présenter, au même titre que les adultes, des allergies alimentaires et des pathologies nécessitant des repas particuliers mais comment cela s’articule-t-il avec la vie à l’école et la prise de repas à la cantine ?

Nous savons aujourd’hui que l’adolescence est la période de vie la plus propice à l’apparition des troubles du comportement alimentaire. Nous pourrions ainsi imaginer que le système scolaire ait pu mettre en place des moyens de prévention ou de détection. 

Nous nous sommes ainsi rendus dans un établissement scolaire afin de comprendre quels sont les enjeux, les difficultés et les missions d’une infirmière scolaire dans le suivi des élèves, principalement sur les sujets de nutrition.

Interview de Nelly Villié – Infirmière scolaire

Interview de Nelly Villié

Le Programme Nationale Nutrition Santé fait part de l’importance de l’éducation nutritionnelle dès le plus jeune âge et en fait même un axe prioritaire de prévention. 

Les enfants et adolescents peuvent présenter, au même titre que les adultes, des allergies alimentaires et des pathologies nécessitant des repas particuliers mais comment cela s’articule-t-il avec la vie à l’école et la prise de repas à la cantine ?

Nelly Villié, infirmière scolaire en collège lycée à l’institution Saint Paul, nous explique les actions menées en établissement et les limites dans l’organisation actuelle et dans la coordination autour de la prise en charge des élèves présentant des problématiques liées à l’alimentation. 

Elle nous apporte également un éclairage intéressant sur les conséquences des messages multiples et parfois contradictoires sur la nutrition auprès des jeunes adultes et des conséquences de la suppression de l’accès aux collations dans les établissements scolaires dans l’objectif de lutter contre l’obésité.

Personne allergique ou régime alimentaire particulier = Des difficultés à trouver des repas adaptés !

Au travers de notre sondage, nos répondants nous ont également remonté la difficulté de pouvoir manger normalement en dehors de leur domicile lorsque ceux-ci étaient concernés par des allergies alimentaires ou des régimes particuliers 

En moyenne, 17,5 % des personnes ayant répondu présentaient des allergies alimentaires et/ou des régimes particuliers. Et près de 23% chez les personnes âgées ! 

Presque tous éprouvent des difficultés, pour trouver un repas adapté à leurs contraintes.

A part chez les 25 – 65 ans, où seulement 12% d’entre eux n’éprouvent pas de difficultés à trouver des repas adaptés à leurs contraintes alimentaires.

Les personnes ayant rencontré ces difficultés, ont évoqué la difficulté de trouver en restauration collective et au restaurant des menus qui puissent répondre à leur régime ou allergies.

Il n’est pas encore totalement répandu de trouver sur une carte ou dans une cantine, par exemple un plat végétarien, un plat sans gluten, ou même un dessert sans lactose.

Laisser un commentaire